Accueil > À propos du RTC > L'entreprise

L'entreprise

Mission et valeurs du RTC

Le Réseau de transport de la Capitale a pour mission de permettre aux citoyens de mieux vivre la ville par un transport collectif de qualité, au meilleur coût pour la collectivité.

Ce faisant, le RTC contribue à un environnement sain et à un aménagement urbain de qualité, tout en soutenant le développement économique, social et culturel de la région.

L'entreprise souscrit aux valeurs et aux principes suivants :

  • respect;
  • communication;
  • rigueur;
  • qualité;
  • ouverture;
  • protection de l'environnement.

Le RTC en chiffres*

*Données en date du 15 octobre 2016

Employés

1 611

Personnel chauffeur

934

Personnel de l'entretien

315

Autobus 

575

Arrêts

4 534

Parc-O-Bus

21

Stations tempérées

20

Km de réseau

868

Km de voies réservées

 65,4 

Déplacements par année 

 45,6 millions

Départs par jour *

*Départs planifiés - jour de semaine moyen à l’horaire d’automne 2016

 4 096

L'historique


1864 à 1969

1970 à 1979

1980 à 1989

1864

Un groupe de citoyens entreprend de doter la ville de Québec d'un service de chars tirés par des chevaux.

1897

Les premiers tramways électriques circulent dans les rues de Québec, exploités par la Quebec Light Rail & Power Co.

1938

Les premiers autobus entrent en service dans la région.

1948

Disparition des tramways électriques.

1969

Adoption de la loi créant la Commission de transport de la Communauté urbaine de Québec (CTCUQ).

1975

Mise en place des premières voies réservées aux autobus.

Plan d'action pour le développement des services.

1976

Mise en place du premier parcours à arrêts limités.

Installation des premiers abribus.

1977

Introduction du laissez-passer mensuel.

Mise en place des premiers parcours eXpress.

Amendements de la Loi de la CTCUQ créant un nouveau conseil d'administration formé d'élus municipaux.

1979

Ouverture du nouveau centre d'opérations au 720, rue des Rocailles (centre actuel).

 

1980

Implantation d'un premier Parc-O-Bus à Place Lebourgneuf.

Mise en place d'un réseau de points de vente des titres de transport.

1984

Publication du premier guide complet du réseau.

1986

Inauguration des installations agrandies du centre d'opérations.

Réalisation d'un projet-pilote de taxi collectif.

Aménagement des deux premiers terminus hors-rue à Beauport et Charlesbourg.

Mise en place du service Rapibus qui assure une liaison rapide et directe entre les terminus.

Prolongement des voies réservées existantes.



Entente avec Médiacom : 200 nouveaux abribus.



   

1990 à 1999

2000 à 2009

2010 à 2014

1991

Débat public sur le financement et la relance du transport en commun dans la région de Québec.

Plan d'action triennal pour concrétiser les nouvelles orientations.

1992

Tournant dans l'histoire de la CTCUQ et du transport en commun : réorganisation majeure des services par la mise en œuvre du plan de relance le 17 août 1992.

Mise en place du Métrobus.

Nouvelles voies réservées sur 30 km. 

Réseau Express doublé.

Ajout de Parc-O-Bus.

Restructuration du réseau de base.

Mise sur pied d'un service à la demande qui est destiné aux personnes âgées.

Mise en place du service Couche-tard.

Instauration d'un service de navettes dans le secteur du Vieux-Port.

Création d'un poste de protecteur de la clientèle. 

1993

Prolongation des lignes Métrobus.

5 nouveaux parcours eXpress.

Mise sur pied de S.A.R.H.A (système automatisé de renseignements sur les horaires d'autobus).

1994

La CTCUQ devient la STCUQ (Société de transport de la Communauté urbaine de Québec).

1995

Implantation d'une voie réservée pour autobus et covoitureurs sur l'autoroute Dufferin-Montmorency.

1996

Aménagement permanent des voies réservées.

Construction d'une station d'autobus à l'Université Laval.

Harmonisation des réseaux et intégration des tarifs des services de transport en commun de la rive nord et de la rive sud (Interrives).

1997

Aménagement d'une importante station d'autobus sur la colline Parlementaire.

1998

Introduction du laissez-passer avec vignette pour les étudiants.

2000

Projet Écolo-Bus : essai d'un autobus alimenté au gaz naturel dans le Vieux-Québec.

2001

La STCUQ lance son premier site Internet.

Au printemps la STCUQ devient le Réseau de transport de la Capitale et dévoile sa nouvelle signature graphique.

Plusieurs organisations adhèrent à L'abonne BUS, programme d'abonnement au transport en commun.

Mise sur pied du programme éducatif  « Du jaune au bleu » visant à sensibiliser les jeunes de première secondaire à l'importance de la sécurité dans les autobus urbains.

Entente avec la Commission scolaire de la Capitale et le Centre de formation professionnelle Wilbrod-Bhérer afin d'offrir un programme de formation en mécanique de véhicules lourds avec spécialisation en autobus et autocars, en alternance études-travail.

Appel d'offres unifié avec la STM pour acquérir un système de vente et perception électronique appelé « carte à puce ».

2003

Dépôt de l'étude d'opportunité et de faisabilité d'un système léger sur rail dans l'agglomération de la capitale.

Intégration des tarifs d'Autocar Québec (Saint-Augustin-de-Desmaures) avec le RTC.

Introduction, en octobre, du laissez-passer métropolitain valide sur la rive nord et la rive sud.

2004

Première journée « En ville sans ma voiture » à Québec. Le RTC est l'un des partenaires du projet.

Le RTC et Communauto s'associent en offrant aux clients de Communauto la possibilité d'adhérer à L'abonne BUS.

2005

Amélioration de l'information à la clientèle : installation de plusieurs affiches trajet-horaire et de cartes de localisation des arrêts aux terminus et points majeurs de correspondance.

2006

Le gouvernement du Québec confirme au RTC un investissement de 47 M$ pour la construction d'un nouveau centre d'entretien et de remisage pour les autobus articulés.

Mise en ligne du nouveau site Internet avec horaire à l'arrêt et une carte interactive.

Le RTC, Communauto et la Société de transport de Lévis lancent le DUO auto+bus.

2007

Le RTC fait l'acquisition d'un terrain dans le parc industriel Armand-Viau pour le futur Centre de service Métrobus qui abritera 62 autobus articulés.

Un minibus électrique est mis à l'essai dans l'arrondissement historique de Québec en février, une première au Canada.
Une nouvelle voie réservée est en fonction dans la bretelle de l'autoroute Robert-Bourassa Sud vers le chemin Sainte-Foy.

Plus de 2 000 étudiants de l'Université Laval, profitent d'un nouveau laissez-passer trimestriel (LPT) grâce à une entente avec la Confédération des associations d'étudiants et d'étudiantes de l'Université Laval (CADEUL).

2008

Mise en service de la navette Industrielle Alliance (parcours 400) sur la promenade Samuel-De Champlain.

Mise en service du parcours écologique dans le Vieux-Québec par des minibus électriques. 

Un nouveau positionnement est créé : « Des solutions qui nous transportent ».

De nouvelles marques de commerce sont adoptées afin de faciliter l'identification des services (Bus / Métrobus / eXpress / Écolobus).

Le RTC est partenaire majeur du 400e anniversaire de la ville de Québec et assure un service lors des grands événements.

Mise en service d'un nouveau parcours Métrobus, le 802 (sur le tracé du parcours 12).

L'abonne BUS Étudiant (ancien LPT) est offert aux étudiants du Cégep de Sainte-Foy et du Collège François-Xavier-Garneau.

Inauguration de deux stations tempérées (stations Fleur-de-Lys) sur le parcours 802.

Le planificateur d'itinéraires, Trajecto, est mis en ligne.



Le RTC achète ses premiers autobus articulés qui circuleront sur les parcours Métrobus 800 et 801.

Un autobus aux couleurs de l'Escouade du 400e et arborant le thème « La fête nous transporte » effectue plusieurs sorties. Le véhicule fait office de centre d'information mobile.

2009

Le centre Métrobus ouvre ses portes en décembre 2009. Ce bâtiment est construit selon les normes LEDD, qui se veulent rigoureuses en matière d’efficacité énergétique et de pratiques écologiques. Il est doté d’équipements de haute technologie assurant une plus grande performance relative à la gestion des autobus.

Les aînés et les étudiants sont désormais munis de la carte OPUS pour payer leur passage.

Un centre d’information pour la clientèle a maintenant pignon sur rue au centre-ville de Québec.

Le RTC collabore au groupe d’experts nommés par la Ville de Québec pour développer les orientations qui guideront le développement de modes d’urbanisation et de transport les plus efficaces dans une perspective de développement durable à l’horizon 2020.

2010

Les utilisateurs du transport en commun peuvent faire encoder des billets d’autobus virtuels sur leur carte OPUS depuis le 5 juillet.

Tous les billets sont vendus sur l’une ou l’autre des cartes à puce.

Un premier autobus hybride, diesel-électrique, est mis en service en juillet. 

2011

Les trajets du RTC sont disponibles sur Google maps.

Inauguration d’une nouvelle station tempérée à Place Ste-Foy.

Arrivée de nouveaux modes de paiement : laissez-passer 2 jours et 7 jours, ÉtéBus et Billet de groupe (valide pour 10 enfants de 6 à 11 ans accompagnés d’un adulte). 

Les Métrobus 800 et 801 deviennent accessibles aux personnes en fauteuil roulant. 

Mise en service du Métrobus 803 reliant les terminus Les Saules et Beauport. Cette nouvelle ligne de 15 km est dotée d’une voie réservée de 7 km, dans les deux directions, sur le boulevard Lebourgneuf.

Nouveau terminus aux Galeries de la Capitale, équipé d’une station tempérée (avec écran numérique et Internet sans fil gratuit).

Entrée du RTC sur les médias sociaux (Facebook, Twitter et YouTube).

Mise en place du transport adapté métropolitain. Les usagers du STAC peuvent se déplacer vers l’un des territoires de la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ). 

Dévoilement d’une nouvelle gamme d’outils d’information instantanée, regroupés sous l’appellation « RTCnomade ».

Dépôt du Plan de mobilité durable de la Ville de Québec. Le RTC est mandaté pour effectuer l’étude de faisabilité pour le projet de tramway.

2012

Début de l'étude de faisabilité pour l’implantation d’un tramway à Québec.

Le RTC conclut une entente avec le STM, qui permettra à certains clients d’utiliser gratuitement les services de la STM.

Des autobus articulés sont déployés sur le parcours Métrobus 802.

Le centre Métrobus est agrandi : il peut maintenant accueillir 127 véhicules articulés.

Le RTC se dote d'une politique d'accessibilité universelle.

Tous les utilisateurs peuvent maintenant se procurer L’abonne BUS Perso, permettant au détenteur de bénéficier d’un rabais de 50 % sur son 12e laissez-passer.

2013

Il y a 25 ans, les premières femmes chauffeures d’autobus prenaient le volant pour desservir la clientèle. Le RTC a souligné cet événement à l’occasion de la Journée internationale des femmes le 8 mars.

Le RTC a obtenu la certification LEED Argent pour le centre Métrobus, un bâtiment construit selon des normes rigoureuses de développement durable et de pratiques écologiques. Ce centre est le premier garage d’autobus au Canada à recevoir cette attestation du Conseil du bâtiment durable du Canada.  

De nouveaux eXpress 300 et 500 ont pris la route au profit des travailleurs et des étudiants de Sainte-Foy. Plus directs et rapides, en plus d’offrir des horaires mieux adaptés, ces parcours se démarquent aussi par l’intégration d’aménagements urbains favorisant le transport collectif.

Des autobus présentant un nouveau look apparaissent dans les rues de Québec. Plus confortables, arborant de nouvelles couleurs et moins énergivores, ils actualisent l’image du RTC.

2014

Pour s’adapter à la réalité des travailleurs et des étudiants, l’ajustement des tarifs est reporté au 1er juillet, plutôt qu’au 1er mars.

Le RTC lance le FestiBUS, un laissez-passer offrant jusqu’à 50 % de rabais aux personnes participant aux Festival d’été de Québec.

Nomade temps réel est lancé sur les Métrobus 802 et 803. Basé sur la géolocalisation, ce système marquera l’histoire du transport en commun en améliorant considérablement la qualité de l’information à la clientèle, la fiabilité du service et la productivité du RTC.

Le Métrobus 803 devient accessible aux personnes en fauteuil roulant. Ainsi, tous les parcours à haute fréquence Métrobus sont désormais accessibles à cette clientèle.

Pour affirmer son engagement envers le caractère indissociable des dimensions environnementale, sociale et économique de ses activités, le RTC se dote d’une politique de développement durable.

Partager
Restez branché
Site mobile
Facebook
Twitter
Youtube
Fil RSS
RTCnomade
Infolettre